Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ko Maha Mongkon la fin !

Ko Maha Mongkol - Sai Yok - Kanchanaburi
Ko Maha Mongkol - Sai Yok - Kanchanaburi

Ko Maha Mongkon, le magnifique centre de retraite et de méditation bien connu des Thaïlandais  et des étrangers dans la province de Kanchanaburi a été fermée. Ko Maha Mongkol ( เกาะมหามงคล  - Île de Bon Augure) était en infraction pour intrusion depuis 1991.
Bongkot Sitthipon, surnommée "Mae (mère) Chi Bongkot" et Pimpan Rattanaplueksanon ont été expulsées de la forêt nationale de Wang Yai et de la rivière Kwaï Noi. Elles occupaient illégalement le terrain et avaient fait construire les bâtiments sans autorisation : construction d'un grand stupa, de 35 bâtiments, de la route et des escaliers reliant les différents bâtiments sur 500 rai. 
La justice a déclaré qu’elles sont responsables des dégâts et leur réclame 57 709 819, 84 baht (intérêt de 7.5% par an compris). Elles sont par ailleurs sous le coup d’une condamnation à 3 ans et 9 mois de prison pour la première et de 3 ans et 4 mois pour la seconde .

La dernière station avant le terminus sur le tristement célèbre ligne de chemin de fer de la mort
desservait  Ko Maha Mongkol

Ko Maha Mongkon (เกาะมหามงคล) était un centre de pratique spirituelle construit surune île de la rivière Kwai dans le district de Sai Yok. Ce centre de formation à la méditation a été fondé par la none Bongkot qui est une pratiquante bouddhiste, mais n’est pas bhikkhuni. L’accès se faisait par un pont suspendu, premier élément distinctif du centre. Le centre était calme et isolé se prêtant à la méditation. Les personnes intéressées pouvaient y faire une retraite spirituelle et/ou réserver une chambre d’hôte. Il était également possible de visiter le centre à pied en gravissant l’escalier de 1 688 marches et de vénérer les reliques sacrées du Bouddha. 

Lire la suite sur Safarine 
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Safarine News


Voir le profil de Safarine News sur le portail Overblog

Commenter cet article