Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un irlandais arrêté pour une farce de mauvais goût

La Thaïlande ne plaisante pas avec les vols et un touriste irlandais de Belfast en a fait l’amère expérience. Il a en effet été arrêté et placé en détention pour avoir volé… le crâne d’un crocodile.
 

Waleed Bradley, l'irlandais de Belfast en prison
Waleed Bradley, l'irlandais de Belfast en prison


L’affaire remonte à 2014. Waleed Bradley, un homme de trente-et-un ans, était parti en vacances dans le sud de la Thaïlande avec plusieurs de ses amis. Pour fêter la fin de leur séjour, la bande de joyeux lurons a décidé d’organiser une fête.

Ils ont donc passé la soirée à aller de bars en bars. Totalement ivres, les amis ont ensuite eu l’idée de passer un moment dans un bazar local.

Une fête qui tourne mal
Waleed a alors aperçu le crâne d’un crocodile exposé sur un étal. La pièce était accompagnée d’un panneau « ne pas toucher », mais l’homme n’en a pas tenu compte. Il a alors saisi le crâne pour faire peur à un de ses amis et le groupe a ensuite continué son chemin.

Le lendemain matin, Waleed s’est réveillé dans une chambre d’hôtel avec une fille. Tout d’un coup, quelqu’un s’est mis à marteler la porte de coups. L’homme a ouvert la porte et il s’est alors retrouvé face à un officier de police thaïlandais. Ce dernier lui a passé les menottes avant de l’emmener au poste de police le plus proche.

ll a été placé en détention

"Il y avait beaucoup de cafards, il faisait noir, les murs sentaient les fèces. C'était vraiment sinistre. Dix minutes plus tard, je pleurais", a admis Waleed.

L’infortuné a alors appris qu’il était accusé d’avoir volé le crâne du crocodile croisé la veille. Les enquêteurs lui ont montré les images de vidéosurveillance filmées par les caméras de sécurité et ils lui ont alors indiqué qu’il s’exposait à une peine de cinq ans de prison fermes.

Waleed Bardley et le crocodile
Waleed Bardley et le crocodile

Waleed a raconté sonson cauchemar dans un épisode de l'émission Young, Dumb and Banged Up in the Sun de Channel 5 Star.

"Nous savions que c'était le dernier jour des vacances,
Chaque soir, nous faisions la fête, en un mot un voyage un peu fou.
Nous avons été complètement assommé en marchant dans un marché et sommes tombés sur cet étalage improbable.
Il y avait un panneau qui disait: Ne touchez pas mais ce n'était pas vraiment un panneau officiel, alors j'ai soulevé le crâne, je l'ai tenu devant le visage de mon ami et devant mon visage, prétendant que ça me mordait le cou, juste une plaisanterie.
Ma première réaction a été de ne pas le remettre (mais) pour le cambrioler ultérieurement. Nous avons continué notre chemin et avons continué la nuit. Plaisanterie
."

Les garçons vont ensuite dans un bar et y finissent la nuit et ne pensant plus à leurs pitreries avec le crâne. Le lendemain matin mais Waleed fut surpris de se réveiller nu dans une chambre d'hôtel avec une fille dont il ne se souvenait pas du nom. Waleed est alors retourné à l'endroit où il résidait et s'est évanoui après avoir fouillé une plage voisine à la recherche de son téléphone manquant.

"Nous venons d’entendre un grand boum à la porte. À ce moment, je me suis complètement 'chié'. J'avais de sérieux ennuis. J'avais de sérieux problèmes" a déclaré Waleed.
"Tout ce que je pouvais voir à la lumière était l'officier qui se tenait là, menottes à la main. Je savais que la police thaïlandaise ne plaisait pas, puis j'ai commencé à penser que quelque chose de grave s'était passé la nuit dernière. J'avais vraiment peur, vraiment."

Le vol est en effet fermement condamné en Thaïlande. Les contrevenants s’exposent ainsi à une peine de trois ans de prison… ou à cinq ans lorsque l’acte délictueux survient après la nuit tombée.

La propriétaire de l’étal où se trouvait le crâne lui a alors proposé un règlement à l’amiable, en lui demandant l’équivalent de 8 000 £.

Waleed a refusé, tout en arguant qu’il devait prendre son vol plus tard dans la journée. La police n’a cependant pas été touchée par la requête et l’Irlandais a ainsi été placé en détention. Quatre jours plus tard, il a accepté de payer le crâne du crocodile et de verser ainsi la somme de 3.500 £ à la propriétaire de l’étal. Il a ensuite été relâché.

Les autorités lui ont cependant imposé de poser en photo avec le crâne. L’image a ensuite été exposée à la vue de tous. Une pratique courante en Thaïlande.

 

Safarine News est publié par Safarine Tours
Suivez-nous sur Facebook

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Safarine News


Voir le profil de Safarine News sur le portail Overblog

Commenter cet article