Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le manioc bâtard, un arbre mille bienfaits...

Le manioc bâtard est appelé kana meksiko (คะน้าเม็กซิโก) en thaï ou chaya (ชายา) son nom en espagnol ou encore ton churot ( ต้นชูรส ) familièrement. Le manioc bâtard est probablement originaire de la région du Yucatan au Mexique, mais il est désormais répandu dans l’est du Mexique et en Amérique centrale. Il est également cultivé du nord du Mexique au Guatemala et parfois ailleurs comme en Asie du Sud-Est, au Ghana et au Nigeria...

Manioc bâtard
Manioc bâtard

C'est un arbuste atteignant six mètres de haut, contenant un latex blanc. Son tronc épais est de couleur pale, les plantes sauvages sont habituellement épineuses à poils urticants, mais les variétés cultivées en sont dépourvues. Ses feuilles sont alternes dentées, simples ; ses pétiole mesurent de dix à trente centimètres de long. ses fleurs sont unisexuées, régulières, sans pétales avec cinq sépales atteignant un centimètre de long, elles sont pétaloïdes de couleur blanche ; les fleurs mâles contiennent dix étamines réunies en deux verticilles
Le fruit est une capsule hispide ovoïde-globuleuse. Les graines mesure de six à huit millimètres de long et sont caronculées. 

Cnidoscolus aconitifolius, Chaya. Safarine tour Thaïlande
Cnidoscolus aconitifolius, Chaya

Le genre Cnidoscolus comprend environ cinquante espèces, toutes américaines. La plupart des espèces ont de longs poils raides en aiguilles, plus urticantes que la plupart des orties. Les douleurs provoquées sont souvent atroces et persistent pendant des heures. elles sont parfois accompagnées de gonflements et de cloques. Les formes sans poils urticants utilisées comme légume sont classées dans un groupe de cultivars : le groupe Chayamansa (synonyme : Cnidoscolus chayamansa). Les plantes de ce groupe de cultivars produisent des fleurs fonctionnellement stériles (il y a très rarement production de fruits) et sont multipliées par bouture ; on connaît au moins quatre cultivars : "Chayamansa" c’est le cultivar le plus courant, "Estrella", "Picuda"et "Redonda" 

Safarine Tour Thaïlande
Cnidoscolus aconitifolius, Chaya, fleurs

Usages et consommation
Les jeunes feuilles et les pousses de manioc bâtard sont cuites et consommées, seules ou en association avec d’autres légumes et de la viande dans des ragoûts et des potages. Les feuilles sont seulement rarement consommées crues comme légume vert frais. On prépare une boisson appréciée au Mexique en mélangeant les feuilles fraîches de manioc bâtard dans de l’eau sucrée avec de l’ananas, des citrons et d’autres fruits ; cette boisson est réputée augmenter la virilité. Le manioc bâtard sert aussi de fourrage pour les animaux domestiques. 
Le manioc bâtard aurait des vertus médicinales : il permettrait de renforcer les ongles, de foncer les cheveux gris, serait un remède contre les affections de la peau, l’alcoolisme, le diabète, l’insomnie, la goutte, les piqûres de scorpion les maladies vénériennes. Il aurait un effet positif pour le fonctionnement du cerveau et la mémoire.

Safarine tour Thaïlande
Cnidoscolus aconitifolius, Chaya, dans une plantation à Kanchanaburi


Propriétés nutritives et médicinales


La partie comestible des feuilles fraîches de manioc bâtard contient pour 100 grammes 72 à 83 grammes d'eau, 4 à 8 grammes de protéines, moins de 2,9 grammes  de lipides, 6 à 13 grammes  de glucides, 2 à 3,8 grammes  de fibre fibres,  140 à 500 mg de calcium (Ca),  70 à 100 mg de phosphore (P),  2 à 11 mg de fer (Fe), 10 à 18 mg de β-carotène ,  0,2 mg de thiamine,  0,1 à 0,4 mg de riboflavine,  1,6 mg de niacine, 165 à 318 mg d'acide ascorbique. Il contient également 27 à 42 mg d’acide cyanhydrique (HCN). Les feuilles de manioc bâtard non cuites contiennent en effet des hétérosides cyanogéniques qui produisent de l’acide cyanhydrique lorsque les tissus subissent des dégâts. Le temps de cuisson nécessaire pour réduire l’acide cyanhydrique à des niveaux sûrs est environ de quinze minutes. 
De nombreux composés flavonoïdes ont été isolés à partir du manioc bâtard et la plupart sont des hétérosides de kaempférol et de quercétine. La plupart des propriétés médicinales de la plante n’ont jamais été testées scientifiquement. On a cependant observé une chute significative du taux de glycémie dans le sang de lapins diabétiques, nourris avec des quantités croissante de feuilles de manioc bâtard. Le manioc bâtard est réputé contenir des enzymes protéolytiques ce qui expliquerait l’effet de son jus dans le traitement d'affections de la peau.


 

Visiter la Thaïlande autrement... 

Découvrir sa culture et ses cultures...

Rencontrer ses habitants et comprendre leurs vies...

Communier avec la nature et approcher sa faune discrète...

Aventures en toute sécurité et respect...

Safarine Tours Thaïland

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Safarine News


Voir le profil de Safarine News sur le portail Overblog

Commenter cet article