Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thaïlande, Songkran, fiesta, alcool, la chaleur monte...

Les festivités du Songkran approchent en Thaïlande ainsi que les grosses chaleurs...

Songkran le nouvel an thaïlandais
Songkran le nouvel an thaïlandais

Malheureusement, ces moments de gaieté et de fête sont jalonnés d'incidents et d'accidents dus aux excès d'alcool et aux échauffements liés aux grandes chaleurs qui accompagnent cette période... 

Mais ce n'est pas que pendant les fêtes...

Il ne se passe pas un jour sans que les news nous annoncent accidents graves, violences, suicides et coups de folie dus à l'abus d'alcool...

Un phénomène de société très alarmant... 

L'alcool en Thaïlande
L'alcool en Thaïlande

La consommation et l'abus d'alcool est un problème répandu en Thaïlande depuis de nombreuses années. L'alcoolisme n'est pas seulement fréquent chez les expatriés, mais aussi dans la population thaïlandaise en général et dans le nord-est en particulier car les difficultés et la dureté de la vie y pousse une tranche de la population déjà fragilisée par la précarité et le surendettement...

 

Situation dans les grandes villes 

Voici les réponses fréquentes lorsque l'on interroge les personnes buvant de l'alcool régulièrement et qu'on leur demande pourquoi ? Quand ? Comment ?

Parce que ça détend, ça aide à s'amuser pleinement

Parce que c'est une activité sociale 

Pour être intégré à un groupe, pour socialiser

Pour le plaisir, se détendre après le travail 

Parce qu'ils ont toujours vu les autres faire comme cela

Par politesse, on n'ose pas refuser, on ne veut pas froisser la personne qui vous invite à boire, on ne veut pas passer pour un ringard, un rabat-joie

Sans raison, par habitude

Le SangSom, un des nombreux whisky thaïlandais
Le SangSom, un des nombreux whisky thaïlandais

 

Situation dans les campagnes  

Tout a changé... Malheureusement... Moins d'entre-aide, plus de soucis, plus de problèmes... Tout va plus vite mais on est rempli de dettes... La nature est polluée par les produits chimiques utilisés pour la culture du riz.. Le temps libre gagné par les machines n'est pas mis à profit mais a laissé entrer le démon de l'alcool chez des paysans qui s'en sortent à peine et qui trouvent de moins en moins de solutions dans les brumes toxiques de l'alcool de riz...

- Pour ceux qui n'imaginent pas un meilleurs avenir, c'est un engrenage presque suicidaire qui se met en place ; on emprunte ou on travaille, l'argent arrive dans les mains, on appelle les amis et on boit, on boit, jusqu’à épuisement du corps et du portefeuille. Et puis on recommence...

- La consommation d'alcool journalière est fréquente et banalisée dans tous les petits villages et touche une large proportion de la population, hommes, femmes, jeunes et vieux. À tout moment de la journée on peut passer au magasin local pour boire alcool de riz, whisky et bière... 

- Il y a aussi les alcooliques opportunistes ; ce sont des villageois oisifs qui cherchent les lieux de réunion pour se faire offrir à boire, fêtes, funérailles, réunions d'amis... Ils ne cherchent pas à se rendre utiles mais uniquement à se faire offrir alcool et bières qui sont malheureusement généreusement offerts à ceux qui viennent donner un coup de main et apporter leur contribution à la cérémonie. 

L'alcool fait des ravages chez les hommes, mais aussi chez les femmes...

Les hommes et les femmes ne boivent pas ensemble, les femmes boivent seules le plus souvent et font de nombreux passages dans les magasins locaux qui vendent l'alcool au verre.

Certaines personnes âgées boivent régulièrement et finissent par perdre le goût pour la nourriture...  

Il en ressort deux constantes 

La consommation d'alcool aide à "se lâcher" à oublier les soucis, dans une société encore très prise dans les conventions et où la retenue est une règle de vie. 

Il est très difficile de sortir du cercle infernal de l'alcool, et on entend souvent dire : "si j’arrête de boire je perds tous mes amis, je n'aurai plus de vie sociale" 

Alors que le gouvernement thaïlandais a pris des mesures drastiques pour réduire la consommation et l'abus d'alcool, comme tout autre pays, il reste encore beaucoup à faire. En attendant, il est important que non seulement les Thaïlandais, mais aussi les expatriés, soient mieux informés des risques liés à la consommation d'alcool, à l'abus et à la dépendance. Il est encore plus important que les gens comprennent qu’ils peuvent obtenir de l’aide. 

Les hôpitaux ont des centres spécialisés

Il y a de nombreuses plantes médicinales qui peuvent venir en aide efficacement

Certains temples offrent des cures de désintoxication efficaces

L'alcool de riz, le pire et le plus répandu...
L'alcool de riz, le pire et le plus répandu...

MAIS...

Il est très difficile de  bannir, d’évincer la consommation d'alcool quand celle-ci est considérée comme une activité sociale...

Situation chez les expats  

L’alcoolisme n’est pas seulement un fait commun parmi les locaux, il touche aussi les expatriés. Comme partout dans le reste du monde, ce sont les hommes qui sont le plus touchés par ce fléau : ils représentent à eux seuls quatorze millions de consommateurs réguliers contre seulement trois millions pour les femmes. Les statistiques montrent que ces derniers boivent en moyenne sept litres d’alcool par an (contre six litres en 2001). En termes de boissons, cela équivaut à deux-cent-vingt-six bouteilles de bières, ou vingt-cinq bouteilles d’alcool durant l’année. Des chiffres qui donnent le vertige…

Alcool, chez les expats aussi...
Alcool, chez les expats aussi...

Peu importe l'âge, les motivations, les joies, les peines que rencontre un expatrié, la consommation d'alcool est souvent une alliée de taille pour faciliter son acclimatation. Des fiestas jusqu'au bout de la nuit aux sorties entre collègues en sortant du bureau, les occasions ne manquent pas pour boire un coup, et pas toujours avec modération...

Les addictions de l’expatrié résultent aussi pour certains de la difficulté à gérer les peurs et les frustrations générées par le changement de vie. Le stress des cadences de travail, l’éloignement des proches ou les complications conjugales mettent à rude épreuve ses capacités d’adaptation.

Il arrive que derrière le mythe sexy de l'expatriation se cachent de vraies souffrances : isolement, dépression, perte de repères, conflits identitaires. Elles concernent l'expatrié, mais aussi le conjoint. Ce "blues de l'expatriation" est un phénomène plus répandu qu'on ne le pense.

 

Visitez la Thaïlande avec Safarine Tours Thailand et profitez au maximum des événements et attractions du moment... Quelle que soit la période de l’année ! 

Safarine vous fait découvrir la Thaïlande authentique
Safarine vous fait découvrir la Thaïlande authentique

KANCHANABURI

La région boisée et sauvage de Kanchanaburi, à l’ouest de la Thaïlande présente un environnement encore préservé, varié et facilement accessible...

Liste des tours...

Chiang Mai

Surnommée la « Rose du Nord » Chiang Mai est ancrée dans l’histoire et bénéficie d’une belle architecture...

Liste des tours...

Ailleurs en Thaïlande...

Safarine tour vous propose des offres spéciales dans toute la Thaïlande. Découvrir la région du nord-est, région des cultivateurs du célèbre riz « Hom Mali » et suivre le cours du Mékong pour découvrir des paysages époustouflants...

Liste des tours...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Safarine News


Voir le profil de Safarine News sur le portail Overblog

Commenter cet article