Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Constitution Thaïlandaïse de 1932

La monarchie Siamoise trouve ses origines au XIIIe siècle avec l'éveil du royaume de Sukhothai et se poursuit pendant plus de sept cents ans, dont cent cinquante d'absolutisme royal sous la dynastie Chakri. Le 24 juin 1932, une courte révolution de palais de trois heures aura suffit à amorcer le basculement du pays d'une monarchie absolu à une monarchie constitutionnelle. Les tenants d'une modernisation politique n'en étaient pas à leur coup d'essai.

Un premier essai infructueux : la révolte du Palais de 1912

Au début du XXe siècle le roi Vajiravudh (Rama VI) est décrié par une partie de l'armée. Elle lui reproche des dépenses massives endettant fortement le royaume. Ainsi que la création de la Wild Tiger Corps - กองเสือป่า - un corps paramilitaire national ne relevant que du monarque et faisant fortement concurrence aux hauts gradés de l'armée et aux dirigeants de la fonction publique.

Roi Vajiravudh de Thaïlande (Rama VI)
Roi Vajiravudh de Thaïlande (Rama VI)

Au début de l'année 1912, un groupe de quatre-vingt onze officiers de l'armée décide de comploter contre le roi. Sans doute inspirés par le renversement réussi des Mandchous et de la dynastie Qing en Chine.  Suite à des aveux, les comploteurs furent arrêtés et emprisonnés. Ce soulèvement raté fut la première révolte contre la maison des Chakri venant de l'extérieur de la noblesse.

La situation du Royaume au début des années trente

La situation économique du Siam se détériora encore suite à la crise mondiale de 1929 et la Grande Dépression qui suivit. Le pays menaçait de s’effondrer financièrement, ci bien que le roi Prajadhipok (Rama VII) proposa le prélèvement d'impôts généraux sur le revenu et d'impôts fonciers pour aider à alléger les souffrances des pauvres. Une mesure sociale. Elle sera refusée par l'ensemble de la noblesse, qui monopolise la majeur partie du pouvoir économique. Ce sera finalement le budget de l'armée qui sera diminué. Provoquant la colère de celle-ci et fournira un terreau fertile aux événements qui suivront.

Roi Prajadhipok de Thaïlande (Rama VII)
Roi Prajadhipok de Thaïlande (Rama VII)

Une révolution sans violence : causes et conséquences

Cette révolution constitutionnelle a été menée par le "parti du peuple" - คณะราษฎร - un groupe d'une centaine de personnes composé à part égale d'officiers militaires commandés par Luang Plaek Phibunsongkhram et de civils menés par Pridi Phanomyong. Ces derniers ont été formés en Europe. Ils rêvent de liberté et sont emprunt d’idéaux démocratiques. Ils aspirent à exercer les responsabilités les plus élevées dans l’armée et l’appareil d’État. Ils sont inspirés par les actions des comploteurs de 1912.

En ce 24 juin 1932, ils neutralisent sans la moindre effusion de sang la garde du palais et arrête les principaux princes du gouvernement, alors que le roi Rama VII se repose dans son palais d'été à Hua Hin.

Le Siam vient de basculer dans la modernité.

De retour à Bangkok, le roi, sage et mesuré, accepte de coopérer avec le parti du peuple et ses meneurs, ayant lui même envisagé et prévu la mise en place d'une Constitution pour le royaume. C'est la naissance officielle de la monarchie constitutionnelle siamoise. Mais également le début d'un jeu d'équilibre politique subtil.

Roi Rama VII signant la Constitution - 1932
Roi Rama VII signant la Constitution - 1932

La constitution de 1932

Les leaders du "parti du peuple" ont conscience que les nobles monopolisent le haut de la hiérarchie. Loin d’être des républicains pour autant, et encore moins des révolutionnaires, ils réussirent à convaincre le roi d’accepter de partager le pouvoir dans le cadre d’une monarchie constitutionnelle où celui-ci conserverait des pouvoirs importants. Le 10 décembre 1932 est signé officiellement la première constitution de la future Thaïlande. Mais elle est très différente de la charte temporaire signée plus tôt. Cette dernière prévoyait une nationalisation volontaire des terres et un pouvoir royal amenuisé.

La constitution continuait de stipuler que le pouvoir souverain appartenait au peuple du Siam. Cependant, contrairement à la charte temporaire, la monarchie en serait désormais l’exécutant direct. Ce pouvoir royal serait exercé par et avec l'avis et le consentement de l'Assemblée du peuple, du Conseil d'État et des tribunaux. La monarchie a également été rendue «sacrée et inviolable», contrairement à ce que la charte temporaire prévoyait.

Democracy Monument
Le Monument de la démocratie - Bangkok

Une lutte ininterrompu jusqu'à nos jours

Les années qui suivent mettront aux prises trois clans : les royalistes qui cherchent à rétablir la monarchie absolue contre ceux qu’ils considèrent être des « communistes », et les deux factions du « parti du peuple » au gouvernement, les civils et les militaires. Coups et contrecoups d’État se succèdent, sans que jamais le peuple ne se soulève en faveur de l’une ou de l’autre faction. Les royalistes sont les premiers perdants. Après l’échec du coup de 1933, le roi et la plupart des nobles partent en Europe. Le roi abdique en 1935.

Cette instabilité politique est la conséquence de l’exclusion de la population des luttes de pouvoir qui se jouent selon l’influence des factions respectives au sein de l’armée. La constitution de 1932 n’a pas apportée de démocratie réelle permettant à la population de choisir ses élus, et le cas échéant, de les soutenir. Un parlement est créé mais la moitié de ses membres seulement sont élus, l’autre nommée par le roi et le gouvernement composé par le « parti du peuple ».

Cette lutte entre pouvoir royal, armée et partisans d'une démocratie sur le modèle occidental est un facteur majeur d'instabilité dans le pays. L'équilibre précaire qui en résulte entraînera pas moins de vingt coups d'état et autant de réécritures de la constitution de 1932 à nos jours.

Visitez et découvrez la Thaïlande avec Safarine Tours

Safarine, le spécialiste du tour privé, pour une expérience personnalisée et un voyage inoubliable.

Vous décidez.

Nous organisons !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Safarine News


Voir le profil de Safarine News sur le portail Overblog

Commenter cet article